COMMENT  ÉVITER LES BUGS SUR SON SITE WEB OU SON APPLICATION MOBILE ?

    By
    3 Minutes Read

    Bug (n) : Fonctionnement non conforme qui a le don d’agacer les utilisateurs et de stresser les responsables digitaux. Peut être prévenu en suivant les conseils de Mr Suricate.  

    Connaissez-vous l’ennemi public n°1 des entreprises qui ont un site web ou une application mobile ? Le bug ! 

    Non, ne vous moquez pas. Il peut vous paraître dérisoire, mais il ne faut surtout pas le sous-estimer. Vos clients, eux, ne le sous-estiment pas. 

    Après tout, 86 % des Français renoncent à un achat à cause d’un bug et ils sont plus de 70 % à aller chercher le produit sur un autre site. 

    Bref, un simple bug peut avoir un impact négatif sur votre business, autant au niveau financier qu’en termes d’image car cela vous fait perdre en crédibilité. 

    Mais alors, comment faire pour éviter les bugs ? Inutile de s’enflammer, le zéro bug n’existe pas. 

    Il y en aura toujours un pour se faufiler, tout simplement parce que les logiciels sont développés par des humains, que ces derniers ne sont pas infaillibles et peuvent donc faire des erreurs. 

    Cependant, il est possible de limiter la quantité de ces bugs et d’en minimiser leur impact. Suivez nos conseils et vous vous assurerez des parcours client fluides et sans friction. 

    bugs site web

    Miser sur la qualité de votre applicatif

    Si on souhaite réduire au maximum les bugs, il faut dans un premier temps mettre la qualité au cœur de son applicatif, c’est-à-dire faire en sorte que chaque personne de l’équipe s’implique pour améliorer la qualité du produit, et pas uniquement le testeur. 

    La qualité est l’affaire de tous, des développeurs à l’Ingénieur qualité, en passant par le Product Owner ou encore l’UX Designer.

    Cela demande de sensibiliser ses équipes techniques au code propre et au bon développement, mais également de mettre en place des pratiques alliant code et test, comme le TDD (Test Driven Development), voire même le métier avec le BDD (Behavior Driven Development). 

    Il faut également penser à documenter son code avec des tests qui auront été automatisés dès le départ. Et surtout, il est important d’assurer la cohérence transverse grâce à la mutualisation des outils et des méthodes. 

    Enfin, il convient d’investir dans une stratégie de tests adaptée à votre contexte, qui prendra tous ses aspects, fonctionnels ou non et qui permettra d’implémenter les bons types de tests au bon endroit, du code à l’interface, mais aussi de mettre en place les bons indicateurs de suivi, sans oublier la maintenance. 

    Cela permet ainsi de déceler les bugs à corriger au bon moment, c’est-à-dire avant la mise en production.

    Pour plus d’informations sur la qualité, nous vous invitons à lire l’article de notre expert sur la question, Michael Granier, qui n’est autre qu’une petite introduction à l’univers du test et de la qualité.

    qualité test logiciel

    Minimiser l’impact des bugs en mettant en place des tests automatisés

    Une fois la qualité prise en compte dans votre processus et votre stratégie de tests mise en place, un moyen complémentaire pour minimiser l’impact des bugs est de réaliser des tests automatisés. Ces derniers sont beaucoup plus rapides que des tests manuels. 

    Certaines vérifications peuvent prendre plusieurs heures quand elles sont faites manuellement, alors qu’un automate peut les faire en quelques minutes quand on permet la simultanéité des exécutions. 

    Cela permet de réaliser plus de tests, plus fréquemment et donc de repérer les bugs plus vite pour les corriger plus rapidement, avant même que vos utilisateurs ne s’en rendent compte ou n’aient le temps de s’en plaindre. 

    Et vous savez ce qu’on dit : le monde appartient à ceux qui débusquent les bugs tôt.

    automatisation des tests

    Qui plus est, les tests manuels, étant réalisés par des humains, peuvent laisser passer des bugs par manque de concentration ou inattention, alors que les tests automatisés, exécutés par des robots, sont généralement plus fiables et la remontée des anomalies s’avère donc plus efficace.

    Attention : cela ne veut pas dire que l’automatisation des tests est la réponse à tout, car elle a des limites : l’automatisation vérifie uniquement les parcours qu’on lui a définis et est donc efficace et précise sur ces derniers, mais elle n’ira pas plus loin. 

    C’est pour cela qu’il est également important de combiner les deux, tests manuels et automatisés, et notamment de réaliser des tests exploratoires, car si on ne fait que des tests automatisés, on a un risque de passer à côté de bugs sur des parcours qui n’ont pas été imaginés au préalable. 

    En d’autres termes, faites autant de tests que possible, à la fois manuels et automatisés, au plus tôt et partout. 

    Bugs, attrapez-les tous ! 

    Picture of Mr Suricate

    Mr Suricate

    Author