LES PLUS GROS BUGS QUI ONT MARQUÉ L'ANNÉE 2021

    By
    4 Minutes Read

    Tester, c’est douter ? Peut-être, mais cela peut éviter des bugs aux conséquences désastreuses, comme ceux qu’on a pu voir en 2021 et dont les entreprises concernées s’en seraient bien passées. 

    Un bouton qui ne marche pas, le panier qui se vide en cours de commande, une impossibilité à se connecter à son compte : il ne suffit pas de grand-chose pour agacer un utilisateur et lui donner envie d’aller chez la concurrence. C’est non seulement mauvais pour l’entreprise en termes d’image, car cela lui fait perdre de la crédibilité et la confiance de ses clients, mais cela se répercute aussi directement sur le chiffre d’affaires. Et parfois, certains bugs peuvent même prendre beaucoup plus d’ampleur que prévu et entraîner un véritable bad buzz, allant jusqu’à faire la Une des médias. Retour sur les plus gros bugs qui ont marqué l’année 2021. 

    TikToK

    Imaginez, vous avez un compte TikTok avec des milliers d’abonnés et un matin, vous vous connectez et vos followers ont tous disparu. La panique, n’est-ce pas ? Et c’est exactement ce qui s’est passé le 3 mai 2021. TikTok a rencontré un bug qui affichait le mauvais nombre d’abonnés. Certains utilisateurs se sont même retrouvés avec leurs comptes bloqués sans aucune raison, tandis que d’autres ont eu simplement du mal à accéder à l’application. 

    Bien évidemment, les utilisateurs n’ont pas attendu pour exprimer leur désarroi sur les réseaux sociaux. Ce jour-là, le hashtag #TikTokDown s’est vite retrouvé en Top Tweet. Heureusement, TikTok a été plutôt réactif et le bug a été corrigé rapidement, mais la frustration des utilisateurs était là et l’image de marque du réseau social en a pâti fortement. Avec des tests automatisés, cette situation aurait sûrement pu être évitée, ou du moins détectée avant que cela ne prenne trop d’ampleur.  

    tik tok bug

    Call of Duty 

    En juillet 2021, Raven Software a ajouté une nouvelle fonctionnalité au jeu Call of Duty : Warzone, qui permettait aux joueurs de choisir et de modifier leur chargement personnalisé dans le hall d'avant-match. Cependant, les joueurs ont remarqué un bug après le déploiement de la fonctionnalité. Certains pouvaient participer à des matchs déjà équipés des meilleures armes et accessoires, leur conférant ainsi un avantage injuste par rapport aux autres. 

    L’ajout de cette nouvelle fonctionnalité a également déclenché un bug qui permettait aux joueurs de supprimer le bruit de leurs pas. Raven Software n’a eu d’autres choix que de supprimer cette nouvelle fonctionnalité, promettant de la réactiver dès que le bug aurait été résolu. Mais quelque chose nous dit que si des tests de non-régression avaient été faits, il n’y aurait pas eu ce problème.

    Tesla

    Une autre entreprise qui aurait pu profiter d’un test de non-régression n’est autre que Tesla. Suite à une mise à jour qui a eu lieu le 23 octobre 2021, l’entreprise automobile a reçu de nombreux rapports de clients signalant que leurs voitures avaient faussement identifié des menaces de collision avant qui avaient provoqué l’activation du système de freinage d’urgence automatique et l’arrêt soudain du véhicule. 

    Tesla a examiné les rapports et a ainsi découvert une erreur de communication dans le logiciel bêta 10.3 Full-Self Driving. Un bug plutôt dangereux, car en cas d’arrêt brusque du véhicule, le risque de collision arrière et de blessures est plus élevé. Le constructeur automobile a rapidement ordonné le rappel des véhicules concernés (environ 12 000) et publié une mise à jour distincte pour résoudre le bug logiciel Heureusement, il n'y a eu aucun accident ou blessure recensé.

    tesla bug 2021

    NHS 

    Quatre heures : c’est le labs de temps pendant lequel l’application mobile et le site web du National Health Service (NHS) d’Angleterre ont connu une panne, empêchant ainsi les utilisateurs de prouver leur statut de vaccination COVID. De nombreux passagers britanniques se sont ainsi retrouvés bloqués dans les aéroports, certains ne pouvant pas embarquer et d’autres subissant des retards. Cette panne informatique n’aura duré que quatre heures mais aura provoqué beaucoup de frustration et surtout, selon de nombreux experts, aura mis en évidence les problèmes d’un système centralisé unique. 

    Facebook, Instagram et WhatsApp 

    Après TikTok, ça a été au tour de Facebook, Instagram et WhatsApp de tomber en panne et d’attiser la colère de ses utilisateurs, le 4 octobre dernier. Pendant toute la soirée, il était impossible d’envoyer ou recevoir un message sur ces réseaux sociaux. Et si vous tapiez Facebook sur un moteur de recherche, la page était introuvable. 

    Selon le média américain The Verge, il a même fallu une intervention d’urgence dans l’un des centres de données du groupe Facebook pour restaurer le service, ce qui signifie que le correctif ne pouvait pas être effectué à distance. Le bug serait dû à un changement dans la configuration des routeurs assurant la coordination du trafic entre les différents centres de données du groupe, ce qui a provoqué l’arrêt des services. 

    facebook bug 2021

    LCL 

    Vous aimeriez apprendre que d’autres personnes ont pu accéder à votre compte bancaire ? Non ? C’est pourtant ce qu’ont vécu plusieurs clients LCL le 23 février 2021. Pendant une heure, quelques centaines de clients ont pu accéder aux comptes d’autres utilisateurs de l’application de la banque. Ils pouvaient voir les dépenses, les montants des épargnes, les différents comptes, etc. Heureusement, il n’était pas possible de réaliser des opérations sur les comptes dont les données étaient affichées, ni d’accéder aux informations du titulaire du compte, mais cela reste un incident critique. 

    En cause ? Non pas une cyberattaque comme certains ont pu le penser, mais bien un bug technique lié à une mise à jour de l’application. Le temps qu’il soit corrigé, l’application mobile a dû être suspendue temporairement. Non seulement, ce bug a impacté les clients dont les comptes étaient accessibles, mais aussi les clients qui n’ont pas pu réaliser d’opérations pendant ce laps de temps. Ou comment entacher la crédibilité de l’entreprise et la confiance des utilisateurs…

    Les tests automatisés pour détecter les bugs plus rapidement !

    Comme nous l’avons vu dans ces différents exemples, il suffit parfois d’un bug pour paralyser tout un site web ou une application mobile, entraînant au passage des conséquences désastreuses sur l’image, la réputation, la crédibilité de l’entreprise, mais également des pertes financières considérables. Si vous ne voulez pas vous retrouver dans l’une de ces situations, il convient de détecter les bugs avant même que vos utilisateurs ne les remarquent et ne les signalent. Et pour cela, vous avez deux solutions complémentaires. 

    La première est de mettre la qualité au cœur de votre applicatif, afin de déceler les bugs à corriger au bon moment, c’est-à-dire avant la mise en production. La deuxième est de mettre en place des tests automatisés. Cela permet de réaliser plus de tests, plus fréquemment et donc de repérer les bugs plus vite pour les corriger plus rapidement, avant même que vos utilisateurs ne s’en rendent compte ou n’aient le temps de s’en plaindre.

    404 erreur bug

    Un bug sur l'appli de la banque LCL, des utilisateurs ont pu accéder aux comptes d’autres clients - Le Parisien 

    Panne mondiale de Facebook : que s'est-il passé ? - Siècle digital

    10 biggest software bugs and tech fails of 2021 - Testdevlab

     

    Picture of Mr Suricate

    Mr Suricate

    Author