POURQUOI AUTOMATISER SES TESTS FONCTIONNELS ? INVESTISSEMENTS, GAINS...

    By
    3 Minutes Read

    Rapidité, fréquence, quantité, qualité : l’automatisation des tests fonctionnels présente de nombreux avantages pour sécuriser votre business.

    Mr Suricate vous présente en quoi cela peut être un investissement sur le long terme.

    Une grande majorité des tests est réalisée manuellement par les équipes de développement (développeurs, testeurs…), qui vont contrôler que tout fonctionne correctement par eux-mêmes en réalisant ce qu’on appelle des tests manuels. Mais certains tests, notamment les tests fonctionnels, peuvent être automatisés. Cela signifie qu’ils sont exécutés sans l’intervention d’un humain, mais via des “robots”, à partir d’un cahier des charges arrêté et établi en amont. Le choix entre les tests manuels et automatisés dépend ensuite de plusieurs critères liés au projet en lui-même et à des contraintes organisationnelles, mais opter pour l’automatisation des tests apporte des bénéfices considérables à ne pas négliger et en voici 5. 

    1. Améliorer le Move To Prod

    Plus les tâches de validation sont rapidement exécutées, plus vous avez une vision express de la qualité de vos applicatifs, ce qui permet d'accélérer la mise en production. Et si vous partez plus vite en production, vous réduisez le Time To Market, c'est-à-dire le délai de mise en marché de votre produit. C'est un atout important pour se démarquer de ses concurrents en déployant plus rapidement des fonctionnalités attendues.

    L’amélioration du Move To prod avec une qualité optimale est une constante indispensable en Agilité où des incréments doivent être mis en production régulièrement. Intégrer l’automatisation à une chaîne d’intégration continue et de déploiement continue n’est donc pas une option. 

    2. Gagner du temps

    L’un des avantages les plus impactant de l’automatisation n’est autre que la réduction du temps nécessaire à l’exécution des tests. Certaines vérifications peuvent prendre plusieurs heures quand elles sont faites manuellement, alors qu’un robot peut les faire en quelques minutes quand on permet la parallélisation par centaine des exécutions. On conseille d’ailleurs d’automatiser les tests les plus récurrents et les plus répétitifs, comme les tests de non-régression et les tests d’acceptation. 

    Pour exemple, chez Mr Suricate, en 2021, nous avons réalisé 10 741 424 exécutions de scénarios, avec une moyenne de 3,7 minutes par exécution. Cela équivaut à 27 600 jours, soit 75 ans de tests manuels économisés à tous nos clients confondus sur l’année. 

    3. Décharger les équipes techniques

    Avec l’automatisation des tâches de validation répétitives, les équipes techniques sont libérées d’une partie des tests et se chargent uniquement de l’analyse et de la correction des incidents. Elles peuvent donc se concentrer sur d’autres missions à valeur ajoutée, comme la validation des prochaines évolutions, la création de cas de tests à partir des exigences avec l'équipe, l’exécution de tests manuels plus complexes et la mise en place de nouveaux tests automatisés.

    L'automatisation permet de décharger les équipes techniques

    4. Garantir une couverture constante 

    La bonne pratique en matière de tests est de tester tôt et partout. Mais dans la réalité, c’est plus compliqué. Toutes les fonctionnalités ne peuvent pas être vérifiées manuellement à chaque recette, uniquement les plus critiques. Grâce à l’automatisation, on peut mettre en place des tests à chaque correction, mise à jour, déploiement. Et on peut aussi les exécuter au plus tôt dans le processus, de la conception du projet web à sa mise en production, et même au-delà. Cela permet ainsi de garantir une couverture constante des fonctionnalités. 

    5. Améliorer la qualité des tests

    L’erreur est humaine et c’est d’ailleurs souvent sur les tâches répétitives qu’on en fait, par manque de concentration ou lassitude. L’automatisation des tests fonctionnels permet d’éviter ce genre de biais, en offrant des tests complets et identiques, apportant un gain en termes de qualité. Malgré tout, il est important de combiner les deux, en mettant en place des vérifications par des équipes humaines lorsque l’exécution d’un scénario de test tombe en échec, pour s’assurer qu’il s’agit de véritables anomalies et non de faux positifs.

    Pour éviter aussi le « principe du pesticide », il est aussi pertinent de suivre et de faire évoluer régulièrement les données de tests utilisées pour couvrir plus de cas.

    Demander une démo

     

    Pour conclure, le R.O.I de l’automatisation n’est pas à démontrer sur le long terme, mais il s’agit d’un « investissement » car le coût d’entrée est important et nécessitera une vraie stratégie d’automatisation pour choisir le bon outil et mettre en place la bonne architecture technique et les bons process d’équipe.

    Mais ce sera dans un prochain épisode !

     

    Capture d’écran 2022-07-06 à 16.18.40

     

    Picture of Mr Suricate

    Mr Suricate

    Author